Uncategorized

Ciné-débat : Aigoual, la forêt retrouvée

affiche cine-debat Aigoual - web

Le mercredi 14 juin Alac reçoit Yves Harcillon, ancien lioucois forestier, dans le cadre d’un ciné-débat autour du film Aigoual, la forêt retrouvée.

Participation libre

18h visite du village
19h projection du film
débat autour d’un verre à la fin du film

AIGOUAL, LA FORÊT RETROUVÉE

un film de Marc Khanne

Documentaire fiction de 84 minutes. 2007
plus d’informations sur 
www.reboisement-foret-aigoual-film.com

Résumé : Face aux problèmes liés à la désertification, un exemple rare et réussi de reforestation…

Au cours du XIXème siècle, dans les Cévennes, l’équilibre entre la population et son milieu naturel est rompu. Les industries, le surpâturage des moutons, ont réduit les forêts de l’Aigoual à une peau de chagrin. Avec l’érosion, les violentes pluies d’équinoxe (épisodes cévenols) ne tardent pas à provoquer des inondations qui ruinent les vallées. Il faudrait reboiser mais comment ? La population est contre, les techniques ne sont pas au point, les crédits sont insuffisants.

Deux hommes : le forestier Georges Fabre de l’administration des Eaux et Forêts, et le botaniste Charles Flahault, vont de 1875 à 1913 symboliser l’épopée d’un reboisement que des centaines d’habitants vont finalement accompagner. Profitant de la RTM, loi sur la restauration des terrains de montagne, 68 millions d’arbres seront plantés qui vont aboutir à la création d’une forêt de 16.000 hectares.

Un siècle plus tard, l’ONF et le Parc National des Cévennes gèrent ensemble cette nouvelle et jeune forêt qui semble plantée-là  » de toute éternité « . Entre les nécessités de la production et celles de la protection de l’environnement et de sa biodiversité, l’équilibre entre l’homme et la nature reste un travail de tous les jours.